Ambassadeurs 

21.07.2016

L’été à Whapma

Par Dre Danielle Perreault
Whapma

Le printemps, avec ses grandes sorties de chasse en mai pour le « Goose Break », laisse maintenant place à l’été alors que toute la population crie a regagné le village. Les moustiques ont eu raison de ces amoureux de la nature qui cherchent à s’éloigner des colonies de B-52!

C’est alors le temps pour les cérémonies du  « Walking Out » et du « Sundance », les mariages et les pique-niques familiaux dans les tipis. On peut aussi évoquer le grand plaisir à récolter les bleuets sauvages ou les sorties en quatre roues, en bateau ou en voiture pour rejoindre à quelques kilomètres du village un petit camp, lieu de rassemblement familial sur le bord de la baie d’Hudson offrant une vue magnifique sur cette véritable mer intérieure.

Le tipi, la cuisine d’été 

On effeuille les pins pour en faire de longues perches qui recevront les canevas soigneusement appliqués afin de laisser une ouverture au sommet et une autre pour la porte. De jeunes pousses de sapin sont soigneusement étalées sur le sol pour créer une couche moelleuse et odorante.

Au centre, des pierres délimitent le feu où les flammes lèchent les oies perchées, tête en bas, pour être lentement rôties. On discute, on se raconte des blagues tout en appliquant des petits coups avec un bâton sur l’animal qui tournoie juste assez pour permettre une cuisson égale! Comme invité, vous risquez de recevoir des conseils pour faire la chose de la bonne façon…

La cérémonie du « Walking Out »

La tradition veut qu’un enfant cri, ne puisse mettre le pied au sol, à l’extérieur de la maison, avant d’avoir vécu la cérémonie du « Walking Out ». La communauté et les familles tiennent à cette coutume où la « Mère Terre » reçoit ce nouveau membre. Au moment même où le soleil se lève, l’enfant sort du tipi avec ses parents. On offre au garçon un fusil de bois et on l’encourage à viser une oie déposée au sol.  Morte bien sûr, elle a la tête soutenue par un bâton lui donnant l’apparence d’être vivante.  La petite fille reçoit une hache de bois, symbolisant le travail de la femme qui doit, entres autres, récolter les pousses de jeunes sapins. Toute la journée, alors que les oies deviennent de plus en plus succulentes, les membres de la famille et les amis sont assis autour du feu et offrent à l’enfant de petits présents avec beaucoup de tendresse. Occasion de grande fierté pour les ainés et les parents!

Les mariages

Endimanchés et élégants, les futurs mariés et les invités se réunissent à l’église.  La fête se poursuit au gymnase où tout le village est invité. Ce sont les danses carrées, héritage des missionnaires irlandais et écossais, qui sont populaires. Les musiciens, le maitre de cérémonie qui fait rire tout le monde, les enfants qui courent partout, c’est l’occasion d’un joyeux rassemblement.

Le Sundance

En juillet, pendant une dizaine de jours, des cérémonies, qui avaient été interdites pendant des décennies par le gouvernement fédéral, redeviennent populaires parmi les Premières Nations du Canada. L’une d’elles, le « Sundance » ou danse du soleil, est une tradition des Prairies et a vu le jour à Whapma il y a quelques années. Les participants doivent passer des tests physiques (piercing temporaire) et spirituels qu’ils offrent en sacrifice au Créateur afin de guérir des plaies d’âme pour soi-même et pour les autres. 

Le site

Whapma jouit d’un site unique. La Grande Rivière qui circule entre des montagnes escarpées, le littoral avec ses longues plages de sable, la flore de la toundra, qui tourne au rouge et rouille fin août, début septembre. Sa faune aussi .Vous pourriez être invité à déguster un ours ou un castor et en apprendre sur les choix culinaires plus traditionnels.

Whapma vous attend!

Partager