Ambassadeurs 

04.01.2018

La pratique à Waswanipi Terres-Cries-de-la-Baie-James 2 de 2

Par Dre Andréanne Couture

Comme j’en avais long dire sur ma pratique à Waswanipi, voici les réponses à deux autres questions qui te permettront de mieux comprendre ma réalité en milieu nordique. D’ailleurs, si tu as d’autres questions concernant la pratique dans le Nord, n’hésite pas, ça pourrait m’inspirer un autre billet de blogue.

 

Est-ce stressant de travailler seule (à presque) l’autre bout du monde en début de pratique?

 La chose la plus importante à comprendre c’est qu’on n’est presque jamais seul. On est parfois peut-être le seul médecin dans un village en particulier, mais il y a toujours quelqu’un qui peut nous aider quelque part. Premièrement, les infirmières à rôle élargi ont pour la plupart beaucoup d’expérience. Elles sont donc d’excellentes alliées. Aussi, il y a toujours un autre médecin de famille ou un spécialiste disponible pour répondre à tes questions au besoin, qu’il soit ou non dans le village où nous travaillons. Cela étant dit, le travail dans un village au Nord est une expérience clinique incroyable qui permet d’acquérir des  connaissances et habiletés cliniques variées à une vitesse phénoménale.

 

La pratique au nord est-elle compatible avec la vie familiale?

 Pour ma part, je suis chanceuse, mon conjoint a démarré sa propre entreprise pour me suivre au nord. Il travaille donc essentiellement de la maison, peu importe où nous sommes dans le monde, ce qui est quand même un gros atout. Cela fait en sorte que la conciliation travail-famille n’est pas un gros enjeu. Par contre, ce n’est pas parce que tu n’es pas dans la même situation que moi qu’il n’y a pas d’alternatives. Devant l’augmentation croissante de postes offerts en télétravail, cela représente bien entendu une solution intéressante. Et la bonne nouvelle c’est que dans plusieurs communautés de la région, l’internet est suffisamment puissant et fiable pour permettre ce genre d’emploi. L’autre option est de tenter de s’entendre avec le village en question qui, en général, fera son maximum pour tenter de trouver un emploi dans un domaine connexe (ou non) à l’emploi actuel de ton conjoint ou de ta conjointe. Finalement, pour certains, la solution préférable est d’accepter de vivre quelques mois par année à distance. Bref, il existe des solutions, il suffit d’être un peu ouvert d’esprit.

Sur ce, j’espère avoir répondu à quelques questions et, avoir réussi à démystifier la pratique dans le Nord. N’hésite surtout pas à communiquer avec moi si tu as d’autres questions.

Partager